Théâtre des Galeries

En 2004, Alexandre Grosjean nous confie la mission de restauration, le théâtre ne répond plus du tout aux normes de confort, ni pour ceux qui y travaillent au quotidien, acteurs et techniciens, ni pour les spectateurs. Et que dire des normes de sécurité ! Le projet vise la préservation et la restauration du patrimoine historique, sous l’oeil attentif de la Commission royale des Monuments et des Sites, ainsi que les transformations nécessaires à une exploitation théâtrale adaptée à la création contemporaine. Il est indispensable d’améliorer les conditions d’accueil, de circulation et de sécurité incendie aussi bien pour le public que pour les utilisateurs (nouvelle installation électrique, sprinklage, détection incendie, pulsion, surpression, désenfumage, dévidoir, portes résistantes au feu, groupe électrogène, signalétique…).

Studie voor de renovatie van de Koninklijke Sint-Hubertus Galerijen en diverse andere panden in het kader van een wedstrijd georganiseerd door de Société Civile Anonyme des Galeries Royales St Hubert die de galerijen beheert.

In 2004, Alexandre Grosjean entrusts us with the restoration mission. The theatre no longer meets any comfort standards, neither for those who work there on a daily basis, actors and technicians, nor for the spectators. And what about safety standards! The project aims to preserve and restore the historical heritage, under the watchful eye of the Royal Commission of Monuments and Sites, as well as the transformations necessary for theatrical exploitation adapted to contemporary creation. It's essential to improve reception, traffic and fire safety conditions both for the public and the users (new electrical installation, sprinkler system, fire detection, drive, overpressure, smoke extraction, reel, fire-resistant doors, generator, signage...). The creation of two new cores allows us to free ourselves from technical and safety constraints. We can thus preserve the theatre, intervene on the listed part only to restore the original decorations discovered by historical and stratigraphic analysis or contribute to the unity of the whole by homogenizing the finishes that are now disparate. The first nucleus, located in the courtyard separating the theatre from the building on rue de L'Ecuyer, improves the vertical and horizontal circulation of the public, thereby meeting fire prevention safety standards, relieving congestion in the foyer and toilets that are too small, and doubling the surface area of the former mezzanine foyer, to install the sound and light control rooms in a strategic location in line with technical developments, to fit out technical rooms to allow the installation of a ventilation and smoke extraction system, which is sorely lacking, and finally to install an elevator serving all levels, particularly for the disabled. The second nucleus, on the Princes Gallery side, located in the courtyard behind the building on rue des Dominicains, makes it possible to restore two important commercial spaces on the ground floor of the Princes Gallery, to greatly improve the internal functioning of the theatre by opening up the entire area on the Princes Gallery side by restoring both vertical and horizontal traffic, and finally to restore the boxes, storages spaces, the decorative entrance, the workshops and the offices, thereby meeting fire prevention safety standards.

La création de deux nouveaux noyaux nous permet de nous dégager des contraintes techniques et de sécurité. Nous pouvons ainsi préserver le théâtre, intervenir sur la partie classée seulement pour en restituer les décors d’origine mis à jour par l’analyse historique et stratigraphique ou concourir à l’unité de l’ensemble en homogénéisant les finitions aujourd’hui disparates. Le premier noyau, situé dans la cour séparant le théâtre de la bâtisse rue de l’Écuyer, permet d’améliorer les circulations verticales et horizontales du public en répondant ainsi aux normes de sécurité en matière de prévention incendie, de décongestionner les espaces du foyer et les sanitaires trop exigus, de doubler la surface de l’ancien foyer de l’entresol, d’installer les locaux de régie son et lumière à un emplacement stratégique répondant aux évolutions techniques, d’aménager des locaux techniques pour permettre l’installation d’un système de ventilation et de désenfumage qui fait cruellement défaut, et enfin, d’installer un ascenseur desservant tous les niveaux, notamment pour les moins valides. Le deuxième noyau, côté Galerie des Princes, situé dans la cour à l’arrière du bâtiment rue des Dominicains, permet de restituer deux espaces commerciaux importants au rez-de-chaussée de la Galerie des Princes, d’améliorer fortement le fonctionnement interne du théâtre en désenclavant toute la partie située du côté de la Galerie des Princes en rétablissant les circulations tant verticales qu’horizontales, et enfin de restaurer les loges, les rangements, l’entrée décors, les ateliers et les bureaux en répondant ainsi aux normes de sécurité en matière de prévention incendie.

The restoration of the room includes the identical replacement of the armchairs, the complete restoration according to the historical study and the original materials, the replacement of the velvet carpet and wall fabrics according to the original sample, the restoration of the paintings of the dome, the bronzine masks, the coat of arms and the ceiling, the installation of the new gilding on the stage frame leaf, the identical restoration of all paintings on balconies, woodwork, hedges, the restoration of all original lighting fixtures and railings, the replacement of room doors by fire-resistant doors with all the characteristics of the original doors (calepinage velours, hardware for reuse, portholes, mouldings, patina), and finally the restoration of the dome and chandelier. The preparatory cardboard is also visible at the Magritte Museum. During the restoration, the cleaning was an amazing surprise: the updating of what we called full moons. The position of these moons, light and partially hidden behind the clouds, strangely corresponds to that of the 16 bells of the initial project. They probably date from the first project. For the restoration of the dome by a specialist, a conservation treatment was applied using gentle cleaning methods, using carefully selected products to prevent the paint layers from peeling off. Only a few ad hoc alterations were made to hide certain shortcomings.

La restauration de la salle comprend le remplacement à l’identique des fauteuils, la restauration complète selon l’étude historique et les matériaux d’origine, le remplacement du tapis de velours et des tissus muraux selon l’échantillon d’origine, la restauration des peintures de la coupole, des masques à la bronzine, du blason et du plafond, la pose de la nouvelle dorure à la feuille du cadre de scène, la réfection à l’identique de toutes les peintures des balcons, des boiseries, des lisses, la restauration de tous les luminaires d’origine et des garde-corps, le remplacement des portes de salles par des portes résistantes au feu reprenant toutes les caractéristiques des portes d’origine (velours de calepinage, quincailleries de réemploi, hublot, moulures, patine), et enfin la restauration de la coupole et du lustre.

La coupole de stuc projeté sur treillis axé par des suspentes métalliques à la charpente est ornée d’une fresque de René Magritte représentant un passage de nuages sur fond d’azur dans une tonalité qui ne manque pas de rappeler l’oeuvre du peintre. Dans le projet initial, des grelots – typiques de sa symbolique surréaliste– flottaient parmi les nuages.

Le carton préparatoire est d’ailleurs visible au Musée Magritte. Lors de la restauration, le nettoyage nous a réservé une surprise étonnante : la mise à jour de ce que nous avons appelé des pleines lunes. La position de ces lunes, légères et partiellement cachées derrière les nuages, correspond étrangement à celle des 16 grelots du projet initial. Elles datent probablement du premier projet. Pour la restauration de la coupole effectuée par un spécialiste, un traitement de conservation a été mis en place selon des méthodes de nettoyage douces, au moyen de produits judicieusement sélectionnés afin d’éviter le décollement des couches picturales.

Seules quelques retouches ponctuelles ont été effectuées pour masquer certaines lacunes.

La coupole forme un écrin pour un vaste lustre de 6 mètres de diamètre, imaginé par le décorateur Stéphane Jasinski en 1951, constitué de 3.384 globes en verre de Murano soufflé à la bouche dans les ateliers de Paolo Venini, le maître verrier vénitien. Ils sont enfilés sur des tringles de cuivre ; l’alternance des sphères de diamètres différents confère à cette masse éclatante un charme aérien. Et les boules de verre ne sont pas sans rappeler les grelots perdus…

Le lustre se compose de deux cercles. Un cerclage central qui alterne 24 pendants de 4 ou 8 globes (144 globes) et un cerclage extérieur qui alterne 120 pendants de 4 ou 8 globes (720 globes). Les deux cerclages sont reliés par 60 pendants tombant en grappes de 42 globes (2.520 globes).

La restauration du lustre comprend nouveau câblage, remplacement des soquets et re-lampage, dépoussiérage, démontage du maillage de sécurité d’origine, démontage de chaque globe et nettoyage par immersion dans des bains d’ammoniac, remplacement des globes disparus ou abîmés, ré-enfilage des globes sur les tringles en cuivre et maillage de sécurité au fil métallique.

The dome forms a case for a vast chandelier of 6 metres in diameter, designed by the decorator Stéphane Jasinski in 1951, made up of 3.384 hand-blown Murano glass globes in the workshops of Paolo Venini, the Venetian master glassmaker. They are threaded on copper rods; the alternation of spheres of different diameters gives this brilliant mass an airy charm. And the glass balls are not without reminding up of the lost bells... The stucco dome projected on latticework centred on metal lines with a frame is decorated with a fresco by René Magritte representing a passage of clouds on an azure background in a tonality that does not fail to recall the painter's work. In the initial project, bells - typical of its surrealist symbolism - were floating among the clouds. The chandelier consists of two circles. A central ring that alternates 24 pendants of 4 or 8 globes (144 globes) and an external ring that alternates 120 pendants of 4 or 8 globes (720 globes). The two strappings are connected by 60 pendants fallings in clusters of 42 globes (2520 globes). The restoration of the chandelier includes new wiring, replacement of the soquets and relamping, dust removal, dismantling of the original safety mesh, dismantling of each globe and cleaning by immersion in ammonia baths, replacement of missing or damaged globes, rethreading of the globes on the copper rods and safety mesh with metal wire. Finally, the restoration of the stage cage is an essential part of the project; it's being carried out by our colleagues at the architecture office l'Escaut. We decided to maintain the historic grill, an open floor through which the sets are operated. This is one of the last existing examples of hemp drums, pulleys and yarns. We have restored some of the poles. The old grill has been doubled with a new one, on which new metal gantries are suspended, sliding between the existing gantries and taking over the loading platforms. Thus, the play area is freed up by rationalizing the controls on the garden side. The new equipment, manual and motorized poles, set-ups... meet current safety standards, they are the essential tools for contemporary theatrical creation. In the summer of 2004, we put the finishing touches on this exciting restoration: the complete renewal of the roofs of the hall and stage.

Enfin, la restauration de la cage de scène est un volet essentiel du projet ; il est mené par nos confrères du bureau d’architecture L’Escaut. Nous avons pris le parti de maintenir le gril historique, un plancher à claire-voie au travers duquel on manoeuvre les décors. C’est un des derniers exemples existants à fonctionnement par tambours, poulies et fils de chanvre. Nous avons rétabli une partie des perches. Le gril ancien a été doublé d’un nouveau gril auquel sont suspendus de nouveaux portiques métalliques glissés entre les portiques existants et reprenant les passerelles de charge. Ainsi, l’espace de jeu se trouve libéré par la rationalisation des commandes côté jardin. Les nouveaux équipements, perches manuelles et motorisées, monte-décors… répondent aux normes de sécurité en vigueur, ce sont les outils indispensables pour une création théâtrale contemporaine. Durant l’été 2004, nous avons apporté la touche finale à cette restauration passionnante : le renouvellement complet des toitures de la salle et de la scène.